La retraite signe le commencement d’une nouvelle vie. Pour marquer le coup, nombreux sont les seniors à prendre la décision de s’installer à l’étranger.

S’expatrier est avant tout pour les retraités un moyen d’augmenter leur pouvoir d’achat. En effet, la vie est réputée être plus chère en France. Mais, la recherche de climat plus doux et agréable motive aussi certains immigrés.

Pour réussir ce nouveau départ, découvrez comment bien se préparer avant de partir vivre à l’étranger.

Vivre sa retraite à l’étranger : comment se préparer ?

La préparation d’une retraite à l’étranger implique différents points à ne pas négliger. En effet, vous devez vous renseigner sur les règles applicables et les accords sociaux en vigueur dans le pays d’accueil. 

Il est également conseillé de s’informer sur les conventions d’imposition entre votre pays de destination et la France. Veillez aussi à prendre en considération les divers paramètres d’intégration sociale. Ce dernier critère vous permettra d’assurer votre confort et votre bien-être.

Afin de toucher votre pension à l’étranger, le dépôt d’une demande auprès de la Caisse Nationale d’assurance vieillesse ou CNAV est requis. Elle doit être accompagnée de vos coordonnées bancaires à l’étranger et d’un certificat de résidence. Le consulat de France devra ensuite viser ce formulaire préétabli.

Bien choisir son assurance pour une retraite à l’étranger 

La mutuelle santé est une des préoccupations des seniors lorsqu’ils partent vivre à l’étranger. En effet, avec l’âge, les besoins en soins médicaux et leurs coûts augmentent. Les dépenses sont davantage difficiles à gérer si vous avez un animal de compagnie. Pensez alors à souscrire une assurance « animal domestique ». Cette couverture vous garantit les remboursements de frais vétérinaires. 

Un senior désireux de vivre à l’étranger doit disposer d’une assurance obsèques. Cela aiderait les proches ou la famille à assurer les risques financiers relatifs à un décès et au rapatriement.

Bénéficier de couverture santé à l’étranger

Dans un pays de l’Union européenne ou de la Suisse, vous pouvez bénéficier de la couverture santé locale. Dans le cas contraire, vous devez verser une cotisation auprès de la Caisse des Français de l’étranger ou CFE. 

La somme peut être forfaitaire ou équivalente à 3,5 % du montant de votre pension. En complément avec la CFE, vous avez également les assurances pour expatriés retraités. Elles ont pour avantage de proposer des garanties assistance et responsabilité.

Trouver votre assurance en ligne

Aujourd’hui, Internet est l’outil le plus sollicité pour dénicher les meilleures propositions des compagnies d’assurances. D’autant plus que les démarches sont facilitées et rapides. Sans bouger de chez vous, vous pouvez trouver une assurance adaptée à vos besoins. 

Les arnaques ne manquent pas sur Internet, mais rassurez-vous, les offres d’assurances fiables existent également. Pour les découvrir, utilisez le comparateur en ligne Santors.